ACCUEIL > Sortir > Théâtre > Le Théâtre du Soleil

Le Théâtre du Soleil

Le samedi 12 mars 2011 à 12:51

Vous aimez cet article ? Partagez...

En décembre dernier, j’ai découvert la Cartoucherie de Vincennes et le Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine.

Je suis allé voir un fabuleux spectacle : « les Naufragés du Fol Espoir » par la compagnie du Théâtre du Soleil, d’après Hélène Cixous et Jules Verne, mise en scène par Ariane Mnouchkine.

Affiche du spectacle
Affiche du spectacle

J’ai découvert l’œuvre d’Ariane Mnouckine en visionnant à la télé le film « Molière » de 1978 avec le génial Philippe Caubère dans le rôle-titre. J’avais bien aimé cet acteur dans le rôle du père de Marcel Pagnol dans « La Gloire de Mon Père » d’Yves Robert et plus tard dans ses spectacles « Aragon » et « 68 selon Ferdinand ». Dans le film de Mnouchkine, il incarnait à merveille le personnage de Molière.

Caubère dans Molière
Philippe Caubère dans Molière (1978)

Enfin, en décembre dernier, j’ai pris le bus pour la Cartoucherie cachée dans le bois de Vincennes. C’est une ancienne usine d’armement transformée en lieu de création théâtrale en 1964 par Ariane Mnouchkine et Philippe Léotard (un autre grand bonhomme) avec leur troupe du Théâtre du Soleil. On est accueilli par Mnouchkine elle-même et les acteurs maquillés et costumés, en attendant le début du spectacle font la cuisine, nous servent les plats et les boissons, nous guident vers les sièges…

Car il y a dans la troupe de Mnouchkine, une recherche de proximité avec le public, un esprit collectif dans la pure tradition des utopistes de 1968. Cela — en plus de la beauté de l’entrée décorée à l’occasion par de grandes fresques aux couleurs rouge et or comme les livres de Jules Verne — m’a tout de suite séduit et j’étais impatient de découvrir l’histoire de ces Naufragés du Fol Espoir.

La pièce commence dans le grenier d’une guinguette en 1914. Félix, le patron du Fol Espoir décide d’héberger une équipe de cinéma. Ils vont tenter de créer à la veille de la guerre, un film (muet) plein d’utopie socialiste et fraternelle dans l’esprit de Jean Jaurès.

Fresque du spectacle à La Cartoucherie
Fresque du spectacle à La Cartoucherie

On entre alors dans une pièce passionnante où se mèlent l’histoire épique racontée par le film et l’aventure utopiste de l’équipe de tournage. Tout cela dans un esprit plein de joie et d’espérance dans le genre humain. Les dialogues sont quasiment inexistants ou alors surtitrés comme les cartons dans les films muets. La troupe y dévoile un trésor de créativité et de génie de mise en scène, les comédiens sont savoureux et font des compositions hilarantes et par moments véritablement émouvantes.

Ariane Mnouchkine. Fondatrice du Théâtre du Soleil
Ariane Mnouchkine, fondatrice du Théâtre du Soleil

Je repense aujourd’hui à ce spectacle car je viens de visionner le documentaire « Ariane Mnouchkine : L’aventure du Théâtre du Soleil » de Catherine Vilpoux qui dresse un joli portrait de la grande Ariane. J’encourage les curieux à le télécharger sur itunes ou le site d’Arte.

 

Voir aussi :